Sauve Garde le Salaves

English
Accueil
Le Salavès Menacé
La Menace
Le Danger
Un site saccagé!
Motoclub de Sebens
Essais Autos à Sebens
Pollution
Une Zone à Protéger
Et les Autorités…?
Pétition
Actualités

French
Home Page
The Salavès threatened
The Threat
The Danger
A pillaged site
Motoclub de Sebens
Car Tests at Sebens
Pollution
A Zone in need of Protection
And what have the authorities done...?
Petition
News

Écrivez-nous
Sauvegarde du Salavès
 

Accueil

   Dernière mise à jour: 12 mai 2017  

Une expertise juridique a été ordonnée par le Tribunal de Grande Instance d'Alès suite à la demande d'un des  membres de l'Association (le demandeur). Le secret de cette opération nous tient à l'écart de toute nouvelle communication. Compte tenu de la complexité de ce dossier, son échéance a été prorogée par six fois, du fait de l'abondance des documents fournis et surtout la difficulté d'obtenir certains renseignements de la part des Autorités impliquées.

Ce site est le reflet de la situation au domaine de Sebens arrêtée le 3 avril 2014, date de la décision d'expertise prise par le Tribunal de Grande Instance d'Alès. Depuis cette date, de nombreuses modifications contestables ont été apportées à la propriété de Sebens (tracés de pistes, constructions, extractions de matériaux, ICPE, etc... ainsi qu'aux sites internet vantant les activités exercées 

Ces modifications ont apporté, en elles-même, la preuve du bien-fondé
de la vision
de l'Association Sauve-Garde du Salavès.

Cette expertise, soumise le 15 mai 2017 au Tribunal de Grande Instance d'Alès, aboutira à un jugement, lequel donnera tort ou raison au demandeur.

Jugée hors du commun par l'expert, elle aura duré 3 années et un mois.

Coût approximatif pour le demandeur: 32'000 euros

   *     *********************************************************************************************************************   *  

L'Association Sauve-Garde du Salavès a été crée en août 2000 (loi 1901). Suite au changement de son Conseil d'Administration, elle est ré-enregistrée à la Sous-préfecture du Vigan sous le dossier numéro W303001580 et compte à ce jour 36 adhérents cotisants.

Elle a pour objet:

  • la protection de l’environnement, de la faune, de la flore, des sources, des rivières et des sites du Salavès mais aussi du canton de Sauve et des sites voisins du Vidourle et du Crieulon;

  • la protection des activités économiques de cette région, notamment des activités artisanales, viticoles et touristiques;
                    
  • la protection du patrimoine foncier de cette région.
                  

Elle peut agir par tous moyens légaux, y compris l’action en justice pour poursuivre son objet, et se porter partie civile dans toutes procédures.


La menace immédiate qui a provoqué sa fondation, en l'an 2000, était un projet d'implantation d'une décharge (Centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU)) dans la vallée du Banassou, canton de Sauve.  

Le projet du CSDU était préparé sans transparence dans l'information du public sur ses effets et conséquences, et les critères de sélection cyniquement manipulés pour que Sauve se retrouve en tête de liste.  Pourtant, le choix de ce site avait été rejeté pour incompatibilité géologique en 1995. Ce projet était donc un réel danger pour l'écologie, le tourisme, l'agriculture et l'économie pour l'ensemble de notre région.

Curieusement - ou pas - le site choisi pour la décharge avoisinait les terrains de M. Jean-Yves Metge, lequel était à cette époque membre du Conseil Municipal de Sauve. Quelques années auparavant, M. Metge avait créé illégalement sur son terrain de Sebens un dépot de boues d'épuration avant qu'une procédure légale, entreprise par un voisin, n'y mette fin.

La lutte dans laquelle notre association est aujourd'hui engagée concerne encore une fois le domaine de Sebens où, sur plus de 60 hectares, la réalisation de pistes pour motos et voitures de compétition met en péril toute l'écologie de la Vallée du Banassou, la santé des riverains, la vie des randonneurs et la mise en oeuvre d'un tourisme vert projeté par la Commune de Sauve. Et du fait des nuisances (pollution sonore, poussières, dépots d'épaves et atteintes au paysage), cette réalisation menace de provoquer la dévaluation du patrimoine moral et foncier d'une importante surface du Salavès.

  Surface du circuit illégal de Sebens en 2009 

Source base image: géoportail.gouv.fr  - 2009