Le Salavès Menacé

Notre commune

Le Salavès se situe sur les deux rives du Vidourle, entre St-Hippolyte-du Fort et Quissac. Il comprend le village médiéval de Sauve et de magnifiques paysages, à quelques kilomètres du contrefort des Cévennes (Ville de Sauve).

Aujourd’hui la Commune de Sauve améliore le potentiel touristique, en développant notamment un tourisme vert. La Mairie s’est engagé, à hauteur de 5,4 million €, à réhabiliter les réseaux humides et secs – assainissement, eau, électricité, internet, téléphone – l’éclairage public, le revêtement des rues et le mobilier urbain. L’effort tend à améliorer les sentiers pour les randonneurs à pied, à vélo ou à cheval, par une signalisation précise des sentiers et la réalisation d’une Voie Verte.

Sauve, capitale du Salavès

La voie Verte            

   


La richesse de la flore et de la faune est exceptionnelle dans le Salavès. 
On y trouve notemment plus d’une dizaine de sortes d’orchidées protégées, dont certaines sont rares, une population variée de nombreux insectes et plusieurs familles de batraciens vivant en milieu sensible, dont une espèce en voie de disparition (sur liste rouge): le pélobate cultripède.

 ALERTE !

La menace provient du domaine de Sebens

LE TOURISME VERT COMMUNAL EST MIS EN PERIL par un projet privé dans le vallon du Banassou, qui va dans le sens contraire:

l’installation illégale d’un motoclub en 2012, et depuis 2004 l’accueil d’essais automobiles sur le domaine de Sebens Source Motoclub de Sebens (site supprimé entre-tempVoir:
https://www.facebook.com/adrien.metge
https://fr-fr.facebook.com/public/School-Ninetynine-Par-Adrien-metge
https://fr-fr.facebook.com/pages/METGE-Michael/1425051944394477

Environ 9 km. de pistes et chemins pour sport et essais mécaniques.


Source de la base image: geoportail.gouv.fr – 2009

Recent Posts